Restons connectés
Boys app
donald trump anti lgbt

News

Le décret de Trump qui autorise la discrimination des LGBTQ sera bientôt signé.

Le décret de Trump qui autorise la discrimination des LGBTQ sera bientôt signé.

Un décret du président Donald Trump qui va permettre une discrimination de la communauté LGBTQ sur la base de la croyance religieuse est attendu cette semaine, peut-être même aujourd’hui.

Le site militant LGBTQN a échangé avec plusieurs sources sous couvert de l’anonymat qui ont affirmé que le décret autorisera une discrimination dans certains domaines comme l’emploi, les services sociaux, les affaires et l’adoption.

D’après ces sources, le décret pourrait avoir une application très large, notamment :

  • Utiliser l’argent des contribuables aux fins de discriminer les LGBTQ dans les services sociaux
  • Permettre aux organismes d’adoption financés par l’État fédéral d’agir de manière discriminatoire à l’égard des parents LGBTQ
  • Supprimer les mesures protectrices anti-discriminatoires pour permettre la rupture des activités avec les employeurs et les entrepreneurs sous contrat avec l’État fédéral, en fonction de leur orientation sexuelle ou de l’identité de genre
  • Permettre aux employés fédéraux de refuser de servir des personnes en se basant sur la conviction que le mariage doit être célébré entre un homme et une femme et que le genre est un ensemble caractéristique immuable à la naissance, ce qui aurait un impact sur un large éventail de prestations fédérales.

 

La décision pourrait être couverte du soi-disant principe de la « liberté religieuse », qui fait valoir que les croyances religieuses d’une personne seraient suffisantes pour interdire la fourniture de biens et services aux membres de la communauté LGBTQ.

Le vice – président américain Mike Pence a gagné une grande notoriété pour son Religious Freedom Restoration Act, adopté au moment où il était gouverneur de l’Indiana. Il avait reculé par la suite pour signer un décret supprimant les dispositions discriminatoires à l’encontre des LGBTQ.

« Les rumeurs d’un décret anti-LGBTQ du Président Trump sont profondément troublantes » affirme JoDee Winterhof, Senior Vice President de Human Rights Campaign, chargé de la politique et des affaires politiques. Il a déclaré dans un communiqué adressé par courriel à LGBTQ Nation que «Nous savons déjà qu’il est prêt à cibler et à marginaliser les communautés à risque pour obtenir son gain politique. Comme le Président et son équipe ont déjà planifié leurs futures actions, nous voulons faire une chose : nous ne lui donnerons pas un coup de pouce quand il viendra défendre l’égalité, que ce soit de manière ouverte ou sous le couvert de la religion. Mike Pence devrait mieux le savoir que quiconque, étant donné ses antécédents dans l’Indiana. »

 

Human Rights Campaign sera aux côtés de ceux qui ont déjà été ciblés par cette administration et qui sont prêts à se battre bec et ongle contre toutes les décisions discriminatoires.

La Caroline du Nord subit un boycott suite à sa décision de permettre une discrimination avec le projet de loi 2 (HB2), qui a annulé en partie les ordonnances non discriminatoires adoptées par les villes et les municipalités dans l’ensemble de l’État. Charlotte avait adopté une mesure prévoyant des protections pour les LGBTQ.

L’Attachée de presse Sean Spicer a récemment déclaré qu’il ne savait pas si Trump annulerait l’ordonnance de l’ancien président Barack Obama qui interdit  la discrimination des LGBTQ parmi les entrepreneurs fédéraux.

Trump a montré son soutien à la législation anti-LGBTQ sous la forme de la première loi modificative de la défense (FADA), s’engageant sur son site Web à signer ladite loi.

Des membres de la Chambre et du Sénat ont récemment confirmé sur BuzzFeed New de Dominic Holden qu’ils ont l’intention de déposer à nouveau une FADA.

 

Update 02 févreier 2017 (source)

Le projet de decret anti-lgbt de 4 pages vient de fuiter selon le site Thenation.

Si Donald Trump devait signer, il permettrait immédiatement aux  entreprises et aux particuliers de discriminer en matière d’emploi fondée sur l’orientation sexuelle, l’identité sexuelle, les choix en matière de reproduction et plus encore.

Mais cela ne s’arrêterai pas là. Par exemple :

Ce décret permettrait également la discrimination dans le logement, les biens et services, et contrat avec le gouvernement.

Si le décret est signé, il permettrait aux agences d’adoption de refuser les enfants aux parents homosexuels.

Les couples homosexuels pourraient se voir refuser des chambres dans les hôtels si cela est contre les croyances du propriétaire. Les conséquences seraient innombrables.

Voici le projet de décret


Continuer à lire
Vous pourriez aussi aimer...
Commentaires

Plus d’articles dans : News

En haut