Restons connectés

underwear

Sweetmanisez-vous !


De gauche à droite, les shorts Bahia, Vip et Capitaine, tous convertibles en maillots de bain

Pour Mike Sweetman (lire sa biographie), la création de sous-vêtements masculins s’apparente à une vocation. A 20 ans, fraîchement débarqué de sa Bourgogne natale, ce jeune mannequin lance son premier atelier de design consacré à l’underwear pour l’homme.
Nous sommes en 1982 et c’est un pari, puisque le "marché" est alors plutôt dominé par le slip grossièrement confectionné avec des tissus vulgaires et des coupes pas très sexys… Le credo de Mike Sweetman est double, et complètement à contre-courant : il envisage des matières innovantes, et des formes près du corps.

Fidèle à ces fils conducteurs, l’équipe Sweetman, composée aujourd’hui de dix personnes qui se définissent comme des artisans, sort jusqu’à 6 collections par an, soit une production de 10 à 20000 pièces diffusées dans 180 pays. Les matières sont choisies pour leur douceur, leur ultra-légèreté et/ou leur capacité à ne pas se déformer : lycra, tactel, méryl, modal, mais aussi cachemire, soie et dentelle. Sweetman n’oublie pas l’aspect pratique, puisque la grosse majorité de ses shorts, boxers et autres slips peuvent également être utilisés comme maillots de bain.

Sweetmanisez-vous !

Si Mike Sweetman est connu comme "le styliste du sous-vêtement", il n’en habille pas moins l’homme des pieds à la tête, comme vous pouvez le constater ci-dessus et dans la suite du post avec quelques suggestions de tee-shirts, polos, chemises et pantalons. Une gamme sportswear a même vu le jour en 1998, et Sweetman étend désormais son savoir-faire au prêt-à-porter.

Deux moyens de se procurer ces petites merveilles de stylisme : le showroom à Paris (17 Boulevard Raspail dans le 7ème), ou sous 48h via la boutique en ligne.

Sweetmanisez-vous !


Continuer à lire
Vous pourriez aussi aimer...
Commentaires

Plus d’articles dans : underwear

En haut