Restons connectés
Boys app

andrew stetson

Andrew Stetson // Part 3 of 6

Andrew Stetson // Part 3 of 6

Andrew Stetson Part 1 // Andrew Stetson Part 2
Andrew Stetson est heureux dans la charpenterie, mais ses amis reviennent à la charge : "ils m’ont encouragé à retourner dans le mannequinât. J’ai commencé à penser que si je n’essayais pas, je pourrais le regretter plus tard. Alors j’ai dit à Norwayne que je me donnais un an, et que si rien ne se passait, j’arrêtais tout".

Andrew Stetson // Part 3 of 6

Pour se donner un maximum de chances, Andrew décide d’emménager chez une cousine à Londres. C’est à ce moment là que sa carrière décolle.

Andrew Stetson // Part 3 of 6

Au cours des deux dernières années, Andrew Stetson a travaillé au moins une fois par mois pour H&M, et a participé à des shootings au Brésil, en Australie, en Afrique du Sud et partout à travers l’Europe et les Etats-Unis.

Andrew Stetson // Part 3 of 6

"Je passe 90 heures par mois dans un avion, traverse en moyenne 10 à 14 pays (…). Ce mode de vie vous détruit le système immunitaire. Vous avez toujours la tête à l’envers. Il faut faire des breaks, se refaire une énergie".

Andrew Stetson // Part 3 of 6

"J’ai bien l’intention de donner le maximum dans le mannequinät. Mais pour être honnête, je préfèrerais retrouner faire de la charpenterie. J’adore la charpenterie. Ce n’est pas du travail à mes yeux. Et ça me permet de rester les pieds sur terre. Peu de modèles ont quelque chose qui leur permette de conserver un équilibre".

Andrew Stetson // Part 3 of 6
Andrew Stetson // Part 3 of 6
Andrew Stetson // Part 3 of 6
Andrew Stetson // Part 3 of 6

Les notes biographiques figurant dans les posts "Andrew Stetson Parts 1-2-3" sont largement inspirées de l’interview du modèle réalisée par Bernadette Morra pour le magazine Toronto Star.


Commentaires

Plus d’articles dans : andrew stetson

En haut